Laissez nous un message


Désolé, nous ne sommes pas disponibles pour le moment

Laissez nous un message

Soyons optimistes pour notre planète

Êtes-vous préoccupés par le sort de la planète au point d’en devenir contrariés ? Vous faites partie d’un nombre grandissant de personnes qui aimeraient tellement changer le cours des évènements pour préserver la planète qu’elles se sentent impuissantes face à la situation ? Ce pessimisme environnemental porte le nom d’éco-anxiété, concept théorisé en 2000 par le philosophe australien Glenn Albrecht. Voici quelques idées et actions pour vous apaiser.

« Sois le changement que tu voudrais voir au monde »

Cette citation du Mahatma Gandhi, un des plus grand pacifiste au monde décrit bien que l’action constitue un des meilleurs remède face au pessimisme. Vous pouvez décider de militer pacifiquement pour vos convictions environnementales et sociétales. Beaucoup d’ONG ont fait changer les choses pour le mieux. Ne sous-estimez pas la puissance des petits gestes. Non seulement chaque geste compte, mais surtout chacun de vos gestes vous transforme en exemple, pour vos enfants, votre famille, vos voisins… Prenez conscience de votre pouvoir environnemental. Votre voix compte. La Lettonie, la République de Maurice et notre voisin autrichien sont des pays qui ont choisi de porter à leur tête un gouvernement ou un dirigeant écologiste.

Et si un futur écologique meilleur était déjà là ?

Apaisez-vous aussi en remarquant les changements forts qui se mettent déjà en place en faveur de l’environnement. Les grandes instances internationales et les gouvernements font des promesses sur la réduction des gaz à effet de serre. Toutes ne seront certainement pas tenues ou du moins pas dans les temps mais c’est un début. Des avancées concrètes voient le jour. Un accord européen vient par exemple d’être trouvé pour interdire l’importation de produits liés à la déforestation. Cela va notamment concerner le cacao, café, le soja, mais aussi l'huile de palme, le bois, la viande bovine et le caoutchouc. Les transports évoluent. L’automobile est aux avant-postes du changement pour le mieux avec les véhicules électriques. L’aviation aussi entame son virage écologique, par exemple l’avionneur européen Airbus promet un avion zéro émission à propulsion par hydrogène à l’horizon 2035. Les changements semblent lents, mais ils sont bel et bien présents.

Notre plus belle lueur d’espoir reste bien sûr les générations futures.

Il faut aussi garder à l’esprit que les mentalités changent. Un enfant d’aujourd’hui qui deviendrait designer dans 20 ans n’aura pas l’idée de concevoir un produit qui s’utilise 5 minutes puis reste 500 ans dans l’environnement. Faisons confiance aux plus jeunes générations, nées en même temps que la prise de conscience écologique et la nécessité de préserver la biodiversité sur notre belle planète bleue.

Share this content