Le Monoï de Tahiti, secret de beauté

Fleur de tiaréLe Monoï de Tahiti, dont la signification native est « huile parfumée » est une huile de beauté obtenue par la macération de fleurs de Tiaré dans de l'huile de Coco que l'on appelle encore huile de Coprah.

Le Monoï de Tahiti est connu et reconnu pour les propriétés adoucissantes du Tiaré et émollientes de l'huile de Coco.

Réparateur et sublimateur, le Monoï de Tahiti est présent dans toute la gamme de soins polynésiens de Clairjoie.


Le Monoï de Tahiti, une appellation d'origine contrôlée

Le Monoï de Tahiti est un secret de beauté reconnu et défendu puisque depuis 1992 un décret encadre strictement son processus d'obtention afin d'en garantir l'origine et la qualité.

« L'appellation d'origine "Monoï de Tahiti" est réservée au produit fabriqué en Polynésie française conformément aux usages locaux, par macération de fleurs de Gardenia tahitensis (flore de Candolle, famille des rubiacées) d'origine polynésienne, ci-après dénommée tiaré, dans de l'huile de coprah raffinée. Les fleurs de tiaré et les noix de coco utilisées pour la fabrication du produit doivent être exclusivement récoltées dans l'aire géographique définie »

Il faut savoir que l'appellation Monoï de Tahiti peut être suivie du nom précis de l'île d'où viennent les fleurs de Tiaré et les noix de Coco.

Ces appellations peuvent être appellations "Marquises", "Tuamotu", "îles Gambier", "îles Australes", "îles de la Société", "Moorea" ou "Bora Bora"...


L'huile de Coco

Les noix de Coco doivent être récoltées une fois parvenues à maturité et provenir de cocotiers cultivés selon les méthodes traditionnelles sur des sols d'origine corallienne.

Les amandes des noix de coco sont extraites et ensuite mises à sécher au soleil pendant une dizaine de jour puis pressées à chaud.

L'huile obtenue est ensuite filtrée et raffinée par un procédée strictement encadré.

La qualité des fleurs de Tiaré rentrant dans la composition du Monoï est elle aussi strictement encadrée.


La fleur de Tiaré Tahiti

L'autre composant du Monoï est la fleur de Tiaré.

La fleur de Tiaré est une fleur blanche au parfum puissant qui pousse sur un arbuste sempiverent.

Elle est malheureusement souvent confondues visuellement avec la fleur blanche au coeur jaune du Frangipanier.

La qualité des fleurs de Tiaré rentrant dans la composition du Monoï est elle aussi strictement encadrée.

Le législateur prévoit que les fleurs doivent être cueillies au stade fleur en bouton (c'est le stade qui précède l'éclosion).

Les fleurs de Tiaré ainsi obtenues doivent être utilisées pour la fabrication du Monoï au plus tard le lendemain de leur cueillette.

Un minimum de 10 fleurs de Tiaré doivent être mises à macérer par litre d'huile de Coco pendant une durée minimale de 10 jours ; ceci afin de garantir la concentration en principes actifs de la fleur dans le Monoï ainsi obtenu.