La Vitamine A et la beauté de la peau

Fruits et fleurs d'abricotPlus connue pour son rôle dans la vision, la vitamine A est indispensable à la peau qu'elle protège par plusieurs mécanismes.

Il existe deux formes de vitamine A :

  • la vitamine A proprement dite, que l'on trouve dans les produits laitiers, le beurre, les oeufs et les foies de poissons et d'animaux d'élevage ;
  • l'autre forme de vitamine A est le bêta-carotène. Il s'agit d'une molécule que l'organisme peut transformer en vitamine A. Le bêta-carotène que l'on appelle aussi pro-vitamine A, se rencontre surtout dans les fruits et légumes (en particulier les carottes, les tomates, les abricots, les épinards, la mâche et les poivrons).

La vitamine A permet la croissance des cellules de la peau. Elle participe donc à la régénération et à la cicatrisation cutanées.

La vitamine A permet aussi avec la vitamine C, la synthèse du collagène qui est la molécule de soutien de la peau.

Le bêta-carotène en plus de pouvoir être transformé en vitamine A, a une action propre au niveau de la peau. Il augmente la tolérance de la peau au soleil et agit comme un anti-oxydant. On le retrouve fréquemment dans les compléments alimentaires destinés à préparer la peau au soleil (encore appelés "gélules solaires"). Les premières gélules solaires étaient très dosées en bêta-carotène ; ceci explique la coloration orange qu'elles pouvaient entraîner au niveau de la peau.

Les apports journaliers recommandés de vitamine A sont de 700 à 800 microgrammes pour une personne adulte. La vitamine A comme la vitamine E est relativement stable à la cuisson.

Des études récentes déconseillent la supplémentation en vitamine A chez les fumeurs. Les personnes prenant des compléments alimentaires contenant de la vitamine A doivent veiller à ne pas dépasser les doses journalières recommandées.

La plus sûre façon de ne pas risquer un surdosage en vitamine A est d'éviter de prendre simultanément plusieurs compléments alimentaires en contenant.

D'une façon générale, une cure de vitamines doit se faire une fois par an maximum, et sur une durée d'un mois maximum.

Article rédigé par Docteur Fatou KEITA, Médecin et Cosmétologue.